MaiasArt_Pic14MaiasArt_Pic14

(L’une des deux œuvres en carton pour affiche que Maia a remplies de spirales après l’école hier).

Ok, après toute cette agitation, j’ai pensé que je devrais au moins partager certains des dessins que Maia fait depuis qu’elle a commencé la maternelle.

Le changement dans son style de dessin d’avant K à maintenant (presque deux mois en) est marqué et s’est produit presque immédiatement. Elle répète sans cesse les mêmes symboles et, comme d’autres l’ont fait remarquer au sujet des dessins de leurs enfants, les dessins de Maia sont devenus beaucoup plus simplistes.

C’est difficile de ne pas s’inquiéter ! Pas seulement sur sa créativité, mais aussi sur l’effet global de l’école.

Mais vos commentaires des deux derniers jours ont beaucoup aidé. Beaucoup d’entre vous se sont fait l’écho de mes propres préoccupations et ont parlé de changements semblables que vos enfants ont vécus à cet âge, et d’autres m’ont rassuré en me disant que cela peut être un changement normal (surtout pour les filles), et que c’est une phase (espérons-le !!!) qui peut être surmontée.

MaiasArt_Pic13MaiasArt_Pic13

(Détail des spirales et des cœurs. Notez le changement dans les coeurs de gauche à droite après que je lui ai demandé combien de types de coeurs différents elle pouvait dessiner. Merci pour la suggestion, Vera !)

Je vais partager quelques extraits des nombreux commentaires formidables que les gens ont formulés au cours des derniers jours.

Voici ce que Julie Liddle (de Art in Hand) a dit :

Bref, je pense que ce que vous voyez à l’école est le reflet d’un phénomène social/développemental. Sa créativité est toujours là-dedans, et elle s’en sortira à merveille parce que le fondement est TELLEMENT LÀ, MAIS elle est aussi à l’âge où elle remarque ses pairs, se connecte avec eux, et s’identifie à eux. Son orbite s’élargit, elle ne s’identifie donc plus seulement à sa maman créative (désolé !)……

Mais c’est un phénomène intéressant chez les filles de cet âge, en particulier, qu’elles semblent vouloir être comme les autres, et dessiner comme les autres. Je vois les dessins arc-en-ciel, fleurs et coeurs des filles de la maternelle à la 2e année TOUTE LA FOIS (et bien sûr, je les déteste plutôt). Les garçons ne semblent pas manifester le même désir de se conformer, mais je suppose que cela correspond à la façon dont les filles jouent… elles veulent s’entendre, arranger les choses, comme les autres et être aimées d’elles, et je pense que ces dessins stéréotypés de ces images « jolies/amies » font tous partie de ce désir.

MaiasArt_Pic07MaiasArt_Pic07

(Quelques-unes des très nombreuses fleurs de coeur que Maia a dessinées récemment)

MaryAnn F. Kohl, auteur d’art extraordinaire, a dit :

C’est très bon pour les enfants, et très naturel aussi, pour eux de copier des personnages préférés de leurs livres et de leur vie. J’avais l’habitude de dessiner Little Lulu et Casper le Fantôme sur tout. J’ai adoré ! Cela fait partie de l’art de s’essayer à copier ou à imiter. Beaucoup d’étudiants en art dans les universités passent des heures et des heures à essayer de peindre les œuvres des grands maîtres, et sont tenus de le faire comme une étude. Cela ne veut pas dire qu’ils veulent seulement copier, c’est un outil d’apprentissage.

Permettre à Maia d’explorer l’art sous toutes ses formes est un grand compliment à votre capacité de permettre à Maia de s’éduquer un peu avec votre bénédiction pour qu’elle puisse essayer.

MaiasArt_Pic08MaiasArt_Pic08

(Plus de fleurs de coeur !)

Sarah, professeur d’art, a dit :

Avec mes propres petits de maternelle, je remarque beaucoup de symboles et d’idées copiées par des amis. Dans cette première partie de l’école, tout est une question de relations et il n’est certainement pas inhabituel pour les enfants d' »essayer » le style de leurs amis. Je me souviens avoir fait la même chose quand j’étais enfant.

MaiasArt_Pic05MaiasArt_Pic05

(Répétition de spirales et de figures en forme de bâtons, combinés avec des mots copiés de Starfall.com)

Julie L., une ancienne enseignante de maternelle, a dit :

J’ai vu beaucoup de ce comportement de copie dans ma classe. Je peux vous dire que ça s’étend au-delà des dessins des enfants. Je pense que dans le contexte de la maternelle comme point de départ pour que les enfants développent une compréhension d’un monde plus vaste, il est précieux et important pour eux d’explorer la copie des autres. Je pense qu’il est tout aussi important, ou peut-être plus important pour eux, d’avoir beaucoup de conversations avec les adultes sur ce qu’ils sont en tant qu’individus. Et aussi sur la force qui vient du fait que les gens sont différents.

MaiasArt_Pic10MaiasArt_Pic10

(Répétition des visages souriants, combinée à l’utilisation créative de ruban adhésif et de papier découpé sur un support cartonné.)

Et, last but not least, Olugbemisola a dit :

J’ai eu les mêmes expériences et les mêmes préoccupations quand ma fille est entrée à la maternelle, mais l’envie de copier ou de dessiner comme ses camarades semble passer (elle vient d’entrer en deuxième année et je l’ai remarquée se remettre à s’inspirer de son propre imagination). Et elle a continué à faire beaucoup d’autres œuvres d’art indépendantes et uniques (découpage du papier) pendant ce temps, ce qui était amusant à regarder.

Merci encore pour tous vos commentaires !

Bien que je sois encore quelque peu inquiet, je suis aussi très intéressé à voir les changements qui se produisent à Maia et à son dessin. Plus je vois, plus j’ai envie d’apprendre. Je pense qu’un de ces jours (peut-être quand Daphné sera un peu plus âgée), j’envisagerai peut-être un programme d’études supérieures en éducation de la petite enfance….

Messages associés

Laisser une réponse Annuler une réponse Annuler une réponse