Réimprimé avec la permission de son livre,Jeune chez Art : Enseigner aux tout-petits à s’exprimer, à résoudre des problèmes et à apprécier l’art..

1. Lâchez vos propres attentes quant à la façon dont un projet artistique devrait être réalisé, et laissez l';imagination de l';enfant décider de la façon dont les matériaux artistiques seront utilisés. (Les instructions peuvent empêcher l’exploration, qui est l’essence même de la pensée créative.)

2. Ne jamais dessiner, peindre ou écrire sur une œuvre d';art d';un enfant. (L';art de l';enfant est plus important que n';importe quelle contribution que vous pouvez apporter et cela peut décourager le travail adapté à son âge.)

3. Ne soulignez jamais les similitudes accidentelles avec des objets réalistes. (Cela peut détourner l’attention de la valeur de l’activité kinesthésique du projet.)

4. Ne montrez jamais à un enfant comment dessiner, ou ne divertissez jamais un enfant en faisant des images réalistes. (Ces leçons peuvent rapidement devenir des substituts à l’exploration créative.)

5. Don’t ask « What is it ? » or « What are you making ? » (« Quoi » ce n’est pas aussi important que « comment » c’est fait.)

6. Ne donnez jamais à un enfant des livres à colorier, des points à points, de la peinture magique avec de l’eau, des moules, des machines à dessiner, des ordinateurs à dessiner ou des jouets anti-art similaires (il n’y a aucune valeur pour un enfant à compléter quelque chose qu’une autre personne a créé).

7. N’encouragez jamais les enfants à participer à des concours artistiques ou à d’autres formes de compétition qui dressent les enfants les uns contre les autres. (Les enfants tirent le plus grand profit de l’établissement de leurs propres objectifs et de la compétition avec eux-mêmes.)

8. Encouragez un enfant à trouver de nombreuses solutions différentes aux problèmes, plutôt qu’une seule bonne réponse. (Dans la vie, il n’y a que rarement une seule solution  » correcte  » aux problèmes, et les expériences d’art sonore peuvent enseigner aux enfants comment résoudre les problèmes.)

9. Ne grondez pas pour avoir dessiné sur des surfaces inacceptables. Proposez du papier et dites, « Oh bien. Je vois que tu as envie de dessiner. » (Mettez l’accent sur le positif – votre enfant veut dessiner – et offrez-lui une surface de remplacement acceptable.)

10. Ne poussez pas un enfant à un niveau de développement supérieur. (Chaque étape est importante et il n’y a aucun avantage à se précipiter d’une étape à l’autre.)

Messages associés

Laisser une réponse Annuler une réponse Annuler une réponse